De maux en mots ...

28 septembre 2015

 

 

 

blog fermé

 

 

Posté par _Cathy_ à 19:20 - Commentaires [8] - Permalien [#]

12 septembre 2015

ça, c'est fait ...

rentrée A

Dans la vie professionnelle de beaucoup d'enseignants, il y a deux moments

que l'on appréhende particulièrement :

l'inspection

et la réunion de parents en début d'année.

 

Peut-être parce que nous avons choisi ce métier pour la classe, pour les élèves, pour la transmission,

et surtout pas pour tout le côté administratif bureaucrate

exigé par notre hiérarchie du haut des sphères du ministère...

ni pour la casquette d' assistante sociale

que les parents d'élèves nous obligent à porter de plus en plus.

 

 

maicresse

 

 

 

Hier,  j'ai donc rencontré les parents de 16 h à 20 h...

De plus en plus de mères, seules, "en difficulté", qui ont besoin de se raconter, d'être aidées...

 

 celle dont l' enfant épileptique voit son père en prison,

 

cette autre qui a concocté pour son enfant hyper-actif  un emploi du temps de ministre

( lundi : psychomotricienne, mardi : pédo-pédiatre, mercredi : centre , jeudi : CMP , vendredi, hockey,

et ouf ! samedi, l'école du cirque !...Là, c'est l'enfant qui a choisi son activité !),

 

une autre maman qui me demande de lui écrire un petit mot tous les jours dans le cahier de liaison car "elle en a besoin",

 

...sans parler de celles qui ne parlent pas le français et qui n'ont pas dû comprendre grand chose

quand j'ai tout de même endossé mon costume de prof des écoles

pour expliquer la construction du sens et la combinatoire des phonèmes...

 

 

bienveillance

 

 

En sortant de cette journée non stop de 8 h à 20 h à l'école,

clin d'oeil du destin,

je croise deux ados en vélo qui me disent bonjour...

Je reconnais un peu l'expression de leurs visages mais sans mettre de nom.

 

 Nous discutons un peu...

Ce sont deux "anciens" petits élèves,

l'un est en terminale bac Pro, l'autre en BEP.

Et je me souviens alors très bien de leur parcours chaotique...

Combien de temps passé à l'époque avec les parents,

combien de temps consacré en réunions, en soutien !...

 

 Et des années après, presque tout cela est oublié...

ou plutôt tout ressurgit,

mais l'avenir de ces jeunes est enfin tracé, et bien tracé,

car ils auront un métier.

 

 

 

épreuve

 

Très heureuse d'être devenue ce que je suis :  

je me sens capable d'offrir à mon tour à mon entourage la "sagesse", la bienveillance, une certaine sérénité,

que j'ai reçues

grâce aux épreuves que j'ai traversées depuis 2006,

aux rencontres,

aux lectures que j'ai faites...

 

Je ressens de la confiance !

 

chat lion

 

Posté par _Cathy_ à 07:23 - Commentaires [12] - Permalien [#]
24 août 2015

Se souvenir des belles choses...

 

vacances1

Un été soleil, nature, lecture ...

 

La bibliothèque idéale

 

...Se ressourcer

avec l'espoir de retrouver une petite classe sympa !

 

rentrée1

 

 

S40

 

 Et reprendre confiance en soi...

Et en l'avenir !

 

guerrière

 

Posté par _Cathy_ à 11:16 - Commentaires [13] - Permalien [#]
20 août 2015

Ces réseaux sociaux...naturellement plus humains.

 

     Lu sur la page FB du président de la Communauté de l'Agglomération...

 

FB

 

Et puis ce matin, un message public sur la page FB de mon prof de zumba ...

 

"Il est 4h09 du matin... dans l'attente de la fin de la cuisson de mes
viennoiseries , je réfléchis sur ma vie... j'ai du louper une marche parce que ma
vie, celle que j'ai ne me convient pas ou plus... c'est dur de se rendre compte
a 40 balais que j'ai tout raté... même dans l'amour ce sentiment qui fait rêver
tant de personnes ...je me mens à moi même, je fais croire a tout le monde que
tout va pour le mieux du monde mais c'est faux... rien ne va... mais personne
ne peut me comprendre a partir du moment où même moi je n'y arrive
pas...
L'amour est un chemin compliqué. Parce que, sur ce chemin, ou les
choses nous conduisent au ciel, ou bien elles nous attirent en enfer. Donc je
suis bien parti..."

 

marmotte journal

 

Sous son petit air virtuel de "tout va bien, je vais bien", FaceBook dévoile en profondeur la solitude fondamentale de l'être humain. Ce que l'on ne dit pas quand on croise ses proches, on peut le poster à l'humanité !

Ce qui m'interroge le plus dans ce mode de communication,  c'est "l'hyperactivité" de certains, à TOUT raconter, poster des photos tous les jours, y compris les hommes politiques qui se prennent en selfie de leur bureau ou sur le terrain... comme pour nous prouver qu'ils sont surbookés...

 

 

V                 Mr le Maire en plein travail ...

JMV

 

 

 

Mais ce qui me dérange surtout, c'est le fait de cliquer sur "liker" pour signifier qu'on a lu une information.

Alors on se met à "aimer" la tristesse d'un proche, l'annonce d'un accident, d'un décès au même titre que celle d'une naissance ou des photos de vacances.

Et puis, on "partage"...

 

 

Stromae - Carmen (Official)

 

 

 

L'amour est comme l'oiseau de Twitter

On est bleu de lui, seulement pour 48 heures

D'abord on s'affilie, ensuite on se follow

On en devient fêlé, et on finit solo

Prends garde à toi

Et à tous ceux qui vous like

Les sourires en plastiques

sont souvent des coups d’hashtag

Prends garde à toi

Ah les amis, les potes ou les followers

Vous faites erreur, vous avez juste la cote

 Prends garde à toi

Si tu t’aimes

Garde à moi

Si je m’aime

Garde à nous,

garde à eux,

garde à vous

Et puis chacun pour soi."

 

 

 

Windows 10 - Naturellement plus humain (60s)

 

 

 

Posté par _Cathy_ à 08:53 - Commentaires [7] - Permalien [#]
15 août 2015

15 août

 

N'oublions pas la signification de ce jour férié...

Les chrétiens célèbrent l’Assomption de Marie,

 qui, au terme de sa vie terrestre, serait entrée directement dans la Gloire du Ciel,

âme et corps, sans connaître la corruption physique qui suit la mort.

ND3

 

Dans cette petite chapelle au fin fond de la Haute-Savoie,

 

ND4

 

 il y a une semaine, j'ai déposé auprès de Notre-Dame de la Gorge une prière pour Maman.

 

ND2

 Le deuxième prénom de Maman était Marie.

 

 ♥

 

 

Posté par _Cathy_ à 15:11 - Commentaires [5] - Permalien [#]

14 août 2015

Le saviez-vous ?

templeB

 

Etonnant pour une occidentale de voir ces pyramides

de sachets de soupe , bonbons et autres cookies

présentés en offrande au Bouddha !

 

templeD

 

TempleE

TempleF

 

 

" Les vietnamiens croient en la vie après la mort. Les anciens protègent, par le biais de l’autel, leur foyer.

Pour cela, des cadeaux leur sont déposés. Les offrandes peuvent être de toute nature : des fleurs, de la nourriture, de l’argent, de l’alcool, des cigarettes. Deux fois par mois, elles sont changées. Selon les familles, les offrandes peuvent être laissées telles quelles ou touchées. En effet, on peut voir que pour les hommes défunts, des cigarettes sont allumées au milieu de l’encens. Pour l’alcool, certains servent de petits verres de vodka et les disposent en ligne dans l’autel. L’encens y est permanent et les prières nombreuses."

http://www.le-vietnam.net/pagodes-temples-offrandes/

 

 

templeH

 

 

Posté par _Cathy_ à 09:08 - Commentaires [4] - Permalien [#]
13 août 2015

Le Viet Nam à domicile !

 

 

 

 

Pagode3

 

Cérémonie exceptionnelle cet après-midi au temple bouddhique

juste à côté de chez moi !

 

 

templeA

 

                                 J'avais eu l'occasion de visiter le temple en 2009

                          lors des journées du Patrimoine,

                          mais il était encore en chantier de construction.

 

http://kty1963.canalblog.com/archives/2009/09/20/15146409.html

 

Temple2009

 

A présent, le Bouddha est magnifiquement vénéré !

 

 Pagode2

 

 

 

temple1

 

 

J'étais la seule française, entourée de moines, nonnes et visiteurs tous d'origine vietnamienne !

 

 

 

pagode9

 

 

Comme cela m'a donné l'envie de retourner au (vrai ) Viet-Nam !!

 

 

V7

 

Posté par _Cathy_ à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2015

Pensées des Alpes...

 

ban alpes

 

alpes 9

 

 

 

alpes7

 

 

alpes8

 

 

 

Posté par _Cathy_ à 09:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 juillet 2015

Merci

 

Kdo

 

Merci à vous mes petits élèves,

c'est grâce à vous que j'ai survécu encore cette année

à tant de peine, tant de souffrance.

 

Kdo2

 

 

C'est la premère année où je n'irai pas partager toutes mes fleurs avec Maman.

                                                                                     ♥

Maman, tu me manques terriblement.

 

 

Ange

 

 

 

 

Posté par _Cathy_ à 11:27 - Commentaires [7] - Permalien [#]
31 mai 2015

Maman ♥

 

 

BF

 

 

"La mère aimante apprend à son enfant à marcher seul."

 

                                      S. Kierkegaard ( et merci Colette )

 

 

 

Je marche seule à présent ... sans toi, Maman ...

 

 

Posté par _Cathy_ à 16:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 mai 2015

C'est arrivé demain ...

 

 

 

 

S30

    

Pas tout à fait,

non, pas encore vraiment prête...

mais comme on le dit à l'école, c'est  "en cours d'acquisition"...

donc en bonne voie...

 

 

Dép AFF

 

Un livre-miroir,

où je me suis re-connue.

*

 

Me libérer des dépendances affectives,

de l'autorité parentale et de l'héritage des codes sociétaux d'une autre génération.

*

Ne plus laisser personne me dévaloriser,

ou me laisser croire que je vaux seulement lorsque je suis "la première de la classe"

une petite fille docile qui reste à sa place et se tait .

*

Briser les chaînes du passé,

ne pas attendre des autres qu'ils comblent mes besoins,

et donc ne pas leur reprocher de ne pas le faire.

*

Vivre ma Vie,

et assumer ma façon d'être, mon caractère, mes états d'âme,

non pas comme des "défauts" mais juste comme faisant partie de mon identité.

 *

 

Renaître à la vie,

parce que "ce qui ne tue pas, rend plus forte."

 

 

 

S8

 

 

 

 

Posté par _Cathy_ à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2015

Partage

 

Découvert à la Grande Librairie,
et coup de coeur immédiat pour ce livre
qui prône l'idée d'une "bibliothérapie créative".
*
http://www.detambel.com/f/index.php?sp=liv&livre_id=64
*

RD

livre écrire
Ce petit livre m'est apparu en première lecture un peu rébarbatif, avec une abondance de références qui frôle l'indigestion.
.
En plus, Régine Detambel y dénonce gentiment les livres de développement personnel des "bonheuristes"... que je lis moi-même énormément depuis que le ciel m'est tombé sur la tête, et qui m'ont largement aidée à analyser et donner du sens aux épreuves que je traverse.
.
Mais j'ai aimé l'idée d'une "bibliothérapie créative" qui favoriserait la reconquête du lecteur vers une position de sujet.
.
L'auteur s'inscrit tout à fait là dans un nouveau courant médical qui autorise le patient à être acteur de sa vie, à faire le choix avec son médecin de ce qui est bon pour lui.
.
La "prescription "de livres-remèdes pourrait aller dans ce sens, à condition que le thérapeute se donne les moyens de connaître vraiment les besoins du patient.
.
L'idéal restant pour moi de trouver en soi les ressources de son bien-être :
.
livre2    être son propre bibliothérapeute...

*

 " Par le rythme et la musicalité de leurs phrases, l’ordre de leur syntaxe, le toucher sensuel de leur papier, les livres nous soignent et nous apaisent. Au fil de l’enveloppant mouvement de l’écriture et de la lecture se dispense en effet un sens toujours renouvelé capable de nous arracher à nous-mêmes et à nos souffrances."

 

 *

 

Et pour vous qui venez me rendre visite,

quels sont vos livres de chevet,

ceux qui ont "pris soin de vous" ces derniers temps ?

*

une poésie, un roman, une pièce de théâtre ?

 

 

bwe 11

 

Posté par _Cathy_ à 16:11 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
21 avril 2015

Ces dates qui rythment la Vie

 

 ♥

Maman, tu es partie il y a 3 mois.

 

ange

 

 

 

 

Maman... c'était il y a 3 ans, en avril 2012,

le début de nos deux parcours de combattantes,

 en parallèle... on ne s'est jamais trop raconté en détail les traitements,

les chimios, la radiothérapie, les RV médicaux pendant des mois,

mais on savait, on vivait,

on  partageait sans mot dire, toutes nos angoisses, toutes nos souffrances.

 

 *

Tu es partie , parce que tu n'aurais pas voulu vivre ton 80 ième printemps

alitée, dépendante, en souffrance.

 *

 

 Moi, j'ai fait hier l' écho-mammo de contrôle...

"CE JOUR, AUCUN SIGNE RADIOLOGIQUE FORMEL D'EVOLUTIVITE DANS L'UN OU L'AUTRE SEIN. ACR2."

Il y a ces termes médicaux froids mais qui libèrent d'un poids énorme

d'anxiété renouvelée à chaque contrôle...

Mais il y a aussi les mots échangés avec une femme de qualité, avec qui je peux parler vrai.

Merci Mme Letellier pour votre humanité, vos convictions et votre écoute.

 

 

 

 

bettyBoop-survivor

 

http://www.atypique.co/cancer-du-sein-survivor/42969/

 

 

Maman, je te survis et tu es dans mon coeur.

 

 

Posté par _Cathy_ à 08:57 - Commentaires [14] - Permalien [#]
06 avril 2015

Le choix d'une vie... ou pas

reinhard

Dès qu'il est passé à La grande Librairie, je savais que cet auteur allait me raconter du vécu, de l'inconcevable devenu réalité, atroce,  incroyable mais terriblement vrai...

 

J'ai plongé dans ce livre comme on se noie dans une vérité qui se révèle dans toute sa cruauté, alors qu'on a fait semblant pendant des années de se cacher les yeux, de se fier aux apparences...

 

"Dans les premières pages, un narrateur – Eric Reinhardt, écrivain - rencontre une lectrice, enthousiaste et attachante. Une correspondance par courriels s’installe mais, à partir d’un certain moment, cette relation lui échappe. On ne sait ce que veut cette femme, qui se confie à lui et se révèle terriblement malheureuse. Mariée à un homme qui la persécute, elle aimerait changer de vie mais n’y parvient pas, et ses tentatives pour échapper à son sort ne font que resserrer la nasse que son mari a construite autour d’elle, jusqu’à l’étouffer. On sait peu de choses d’elle, à part les messages qu’elle envoie au narrateur, ce qu’elle dit de son histoire, quelques bribes, au cours de deux courtes rencontres, et des textes, extraits de son journal intime, qu’elle lui transfère.


L’écrivain décide d’enquêter sur cette existence qui l’intrigue : comment une femme d’aujourd’hui, intelligente et cultivée, profonde et pleine d’humour, comment une femme indépendante financièrement et exerçant un métier qui l’intéresse (elle est prof de lettres dans un lycée), entourée de frères et sœurs et d’amis qui la soutiennent, comment cette femme-là peut-elle être écrasée, jusqu’à être détruite, par son mari ?"

livre4

"Bénédicte Ombredanne" a existé... C'est un peu ma belle-soeur, que le cancer a rongé de la même manière, comme une malédiction ultime pour cette femme manipulée, dépendante affectivement, qui n'a trouvé de répit que dans la mort.

 

On ne sort pas indemne d'un tel récit, car ce n'est pas "un roman". Des femmes qui subissent la domination malsaine d'un homme, il en existe tant, que ça ne se voit pas, que ça ne se dit pas...

 

Il faut sortir du silence, pour ces femmes, comme pour tant d'autres qui subissent un tel calvaire, sous les apparences d'une vie "normale".

 

Plus jamais ça !... Sortir du silence !

 

 

 http://www.psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/Relationnel/Articles-et-Dossiers/Ne-vous-laissez-plus-manipuler

 

1 – Le manipulateur a tendance à culpabiliser les autres au nom des valeurs, du lien de parenté ou du lien affectif.

2 – Le manipulateur n’assume jamais la responsabilité de ses actes et rejette le tort sur les autres.

3 – Un manipulateur ne communique jamais clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions. Avec lui tout est flou et incompréhensible.  C’est sa stratégie pour mettre la main sur sa proie

4 – Le manipulateur a des réponses très floues. Il vous laisse interpréter ses réponses.

5 – Le manipulateur n’est pas une personne intègre qui a des principes et des réactions claires. Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations.

6 – Le manipulateur a un rapport étroit avec la perfection. Même s’il est loin d’être parfait, il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits sur tous les plans.

7 – Le manipulateur vous critique sans cesse. Rien ne lui plaît. Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique implicitement, dévalorise et juge la personne qui est avec lui.

8 – Le manipulateur est un semeur de zizanie. Pour bien régner, il crée la zizanie et divise les groupes les plus soudés.

9 – Le manipulateur utilise vos propres principes moraux pour assouvir ses besoins.

10 – Le manipulateur a un point très fort. Il prouve sa supériorité en profitant de votre ignorance.

11 – Il est égocentrique, narcissique et jaloux

12 – Il ne supporte pas les critiques. Il désire être le seul capable de mettre mal à l’aise les autres en les critiquant sévèrement et en les emmenant à douter de leurs propres aptitudes.

13 – Le manipulateur culpabilise sa proie en se victimisant souvent.

14 – Il produit un sentiment de malaise ou de non-liberté. Avec lui, vous avez constamment l’impression d’être prisonnière. Tout ce que vous faites pour lui plaire s’avère une vaine tentative.

15 – Le manipulateur a le don de nous faire accomplir des actes que nous n’aurions jamais cru pouvoir faire. Son don de persuasion est puissant.

 http://focuselles.com/comment-reconnaitre-une-personne-manipulatrice-en-15-signes/

 

 

"Refuser la manipulation, c’est accepter de passer pour une « mauvaise fille », une « femme égoïste », une « collègue difficile ». Donc renoncer à une image idéale de soi. Vous y parviendrez en prenant conscience de votre valeur. Et cela se travaille. Vous deviendrez peut-être moins « aimable » aux yeux du manipulateur, mais, en vous libérant de ce regard extérieur, vous gagnerez un bien précieux : votre liberté."

 

Posté par _Cathy_ à 14:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 avril 2015

Loser and winner

 

Dans la série les "leçons du passé", je me suis souvent posée la question...

Les problèmes, notamment de santé, touchent-ils particulièrement une "catégorie" de personnes ?

 

Un participant du comité de patients dont j'ai fait partie, parlait de "losers"... Il y aurait les losers, ceux que la maladie touche, et puis les "forts", les intouchables que rien ne semble atteindre !

Et puis, du côté de la voie de la guérison, de la même façon, il y aurait les "forts" qui vont "se battre" et combattre la maladie, et puis les autres, condamnés à vie à subir les coups du sort.

 

loser

 

Objectivement, la recherche médicale va plutôt dans le sens de dire que le cancer touche au hasard ( la faute à pas de chance ), 3/4 des individus concernés.

 

... Ouf de soulagement pour ceux à qui la chance sourit,

et ouf de déculpabilisation pour les autres, qui n'ont jamais fumé, mangent "normalement", font de l'activité physique, etc...et ont pourtant été touchés, qui par un K du poumon, qui par un K du sein...( Et pour moi-même les deux, doublement malchanceuse !!)

 

 

Mais une autre leçon de Vie que ce parcours m'a appris,

c'est que les "donneurs de leçons" n'ont justement pas encore eu l'occasion d'affronter les épreuves pour réagir de façon juste...

 

loser winer 2

 

Certains commentateurs de mes billets ont fait preuve de légèreté ou de dérision face à un tsunami dont ils n'ont été que les témoins bien confortablement installés derrière leur écran...

 

Comme ça peut être facile d'écraser l'autre, même par inadvertance,

...pour se réassurer soi-même qu'on échappera aux coups du sort, qu'on fait partie définitivement des winners ... et surtout pas de pitié pour les victimes consentantes !!!

 

 

 

De mon côté, si j'ai pu penser faire partie des losers qui auraient presque "mérité" ce qui leur arrive ,

je sais à présent que je ne suis pas plus "forte" qu'avant, mais juste plus sereine.

Mon espérance de vie est très incertaine, mais je suis en paix avec moi-même.

 

Reste une toute petite étape, pas si facile à franchir :  pardonner...

 

 

épreuve

 

 Merci à Edmée pour son billet très explicite à ce sujet.

 

 https://edmeedexhavee.wordpress.com/2015/03/20/aide-toi-et-le-ciel-taimera/

 

 

 

 

 

 

 

Posté par _Cathy_ à 14:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 mars 2015

Tous les jours...

 

 

Il prenait le bus de 15h 45, il allait retrouver Maman.

 

Parfois, j'étais encore là lorsqu'il arrivait, la même casquette sur la tête, été comme hiver... ça le protégeait du soleil, et puis du froid en décembre.

 

Je m'éclipsais alors, le laissant vaquer à son rituel, rapporter  à Maman les vêtements lavés, repassés, changer l'eau de son verre, masser les pieds endoloris de Maman, et puis laisser le temps s'écouler, jusqu'à l'heure du bus de 18 h 30.

 

Papa, tu as accompagné Maman jusqu'au bout de sa Vie.

 

Elle t'a fait le cadeau de partir alors que tu étais là, à 16 h 45 ce soir du mercredi 21 janvier, date anniversaire aussi, pour toi qui es né le 21 décembre.

 

Maman et Papa, vous avez tout fait au mieux pour que je ne sombre pas. Vous m'avez montré le chemin à suivre.

 

C'était il y a un an, lorsque j'ai pris l'ascenseur qui menait aux "soins palliatifs", j'ai compris...

 

Maman, tu n'aurais pas supporté de vivre un nouveau printemps, enfermée, alitée, alors que ton jardin te manquait déjà tant.

 

Maman, je vais cultiver pour toi toutes ces fleurs que tu aimais, et je viendrai te parler, une fois par semaine, encore et pour toujours.

 

 

 

 

 

chouette

 

 

 

 

 

Merci Coumarine de m'avoir inspiré ce texte...

http://coumarine.blogspot.fr/

 

 

Posté par _Cathy_ à 14:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 février 2015

Maman, j'ai rêvé de toi...

 

 

"Ô madame ! pourquoi ce chagrin qui vous suit,

Pourquoi pleurer encore,

 Vous, femme au cœur charmant, sombre comme la nuit,

 Douce comme l’aurore ?

 

O3

 


 Qu’importe que la vie, inégale ici-bas  

Pour l’homme et pour la femme,

 Se dérobe et soit prête à rompre sous vos pas ?

 N’avez-vous pas votre âme ?

O1

Votre âme qui bientôt fuira peut-être ailleurs

 Vers les régions pures,  

Et vous emportera plus loin que nos douleurs,

 Plus loin que nos murmures !

 

 

 

 

OT

 

 


 Soyez comme l’oiseau,

Posé pour un instant  

Sur des rameaux trop frêles,

 Qui sent ployer la branche et qui chante pourtant,

 Sachant qu’il a des ailes ! 

                                                          V. Hugo

 

 

 

 

 

 

oiseau2Maman, tu es là,

                           dans chaque oiseau qui se pose devant ma fenêtre...

 

                               Tu me manques tellement.

 

 

 

 

Posté par _Cathy_ à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2015

Une journée, une Vie ...

 

 

 

 

 

 

 

rose

 

 

journée

 

 

 

Ce n'est pas une journée,

c'est une vie qui bascule lorsqu'on apprend qu'on a un cancer...

 

 

Ma belle-soeur nous a quittés le 17 septembre 2014,

Maman est partie mercredi 21 janvier, il y a 15 jours.

Et moi, en survie depuis l'annonce en janvier 2012...

 

 

Le temps semble rythmé par des dates-souvenirs,

c'était hier... c'était "avant".

 

 

Et puis  l'"après"... c'est tout de suite :

la pleine lune, magnifique , éclairant le ciel lorsque je suis partie à l'école ce matin,

et le plein soleil sur mon bureau à l'heure où j'écris.

 

 

Ne plus retenir le temps,

le laisser juste vibrer à chaque seconde,

et aimer la vie,

même si le temps est assassin...

 

 

 

bn 1

Posté par _Cathy_ à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 janvier 2015

Maman

Ce Mercredi 21 janvier, Maman, tu es partie.. quelque part, pas très loin...

Je trouvais indécent de l'afficher sur mon blog, et puis voilà que je lis un petit post de Catherine Cerisey, un an après que sa Maman l'ait quittée,

 

 

https://catherinecerisey.wordpress.com/2014/01/31/maman/#comment-9959

 

Catherine, ton blog m'a toujours aidée à tenir le cap. Tu m'as montré le chemin.

 

Depuis une semaine, j'écris, j'écris, j'écris, l'écriture est mon refuge, mon issue de secours, la porte ouverte à l'espoir, et le partage aussi entre celles qui vivent la même souffrance, les mêmes maux...

 

Merci Catherine, merci ma Zazou, merci Iris,  Loula, Béa , Veronica, et nous toutes, les femmes qui nous donnons la main dans ce combat du 21ème siècle.

 

 

Maman, le soir où tu es partie, le Dr A., adorable chirurgien novateur formé au Japon, m'a donné l'espoir que mon lymphoedème se résorberait, que je ne porterai plus un jour ce manchon que je supporte depuis décembre 2012.

Il m'a opérée une première fois en décembre, il me réopèrera en juillet.

 [ Merci à La Ligue contre le Cancer de m'avoir permis de le connaître.]

Je veux garder cet Espoir en moi, pour te survivre, pour te rester fidèle, Toi qui as su rester libre et forte dans ta tête malgré ta dépendance physique...

 

 

Maman, tu as choisi de partir le 21 janvier, quelques jours avant le 25, ta date de naissance... Tu aurais eu 80 ans, tu ne voulais pas entamer une nouvelle décennie, toute fragile que tu étais devenue.

Ton Chemin, tu l'as fait avec tant d'humilité, de liberté, de courage et d'Amour.

 

 

Maman, je veux être sereine lorsque je t'accompagnerai demain.

Ce petit mot comme tombé du ciel sur le blog de ma soeur de coeur, Catherine, me donnera le courage de survivre, de Vivre, avec toi au fond de mon coeur, à jamais.

 

Au revoir ma Maman Chérie

 

 

 

ange

 

Posté par _Cathy_ à 15:21 - Commentaires [7] - Permalien [#]
08 janvier 2015

Liberté j'écris ton nom

charlie

 

 

 

 

 Liberté

 

 

Sur la santé revenue

Sur le risque disparu

Sur l’espoir sans souvenir

J’écris ton nom

 

 

Et par le pouvoir d’un mot

Je recommence ma vie

Je suis né pour te connaître

Pour te nommer

 

 

 Liberté

                                                  P.Eluard

 

 

Posté par _Cathy_ à 20:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]